Pour quels motifs consulter un ostéopathe ?
Quelles sont les personnes concernées ?

La démarche qui conduit une personne à consulter un ostéopathe est en premier lieu la douleur. Les souffrances que peuvent générer la colonne vertébrale représentent les premier motifs de consultation en ostéopathie. Cependant, le champ d’application de l’ostéopathie s’étend à d’autres troubles fonctionnels qu’on peut définir comme une perte ou une moins bonne capacité de l’organisme à effectuer certaines fonctions.

L’ostéopathie peut accompagner tout au long d’une vie. En effet, l’ostéopathe s’adapte en fonction de l’âge, de la morphologie et de la vie du patient, et apporte ses compétences aux nourrissons, enfants, femmes enceintes, adultes, sportifs professionnels et amateurs, au monde de l’entreprise, mais aussi aux personnes handicapées ainsi qu’aux séniors.


Périnatalité-bébés-nourrissons-femme-enceinte-motifs-ostéopathie-ostéopathe

NOURISSONS / BÉBÉS

L’accouchement et la vie intra-utérine peuvent être les premiers traumatismes pour le bébé : l’équilibre de son corps peut donc être perturbé et entrainer des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.
La consultation ostéopathique, après la naissance, est par conséquent essentielle.
L’ostéopathe procède à un examen manuel très doux qui détecte les restrictions de mobilité pouvant être à l’origine des symptômes ou difficultés exprimés par le bébé.

 

Quand consulter, motifs, ostéopathie, ostéopathe

Quand faut-il amener votre bébé chez l’ostéopathe ?

  • Bébé est né prématurément
  • Le cordon ombilical enroulé autour du cou
  • L’utilisation de forceps ou de spatules durant l’accouchement
  • Naissance gémellaire ou plus
  • Présentation par le siège, le front, ou la face
  • Souffrance fœtale
  • Accouchement trop long (>8h), ou trop court (<2h)

D’autres motifs qui peuvent vous amener à consulter un ostéopathe pour votre bébé :

  • Troubles digestifs : coliques, régurgitations, vomissements, constipation, diarrhées, tortillements, pleurs …
  • Asymétrie de la tête : tête plate ou plagiocéphalie, front plat ou bombé, bosse, œil mi-clos, oreille décollée, oedèmes …
  • Torticolis, difficultés à tourner la tête d’un côté…
  • Agitation, nervosité, troubles du sommeil, pleurs, colères, angoisses…
  • Strabisme (convergent ou divergent)
  • Troubles de la succion
  • Otites, rhinites, bronchiolites à répétition
  • Allaitement ou alimentation difficile
  • Bébé se raidit, jambes et bras tendus
  • Bébé pleure tout le temps, ne dort pas ou peu …

L’ostéopathe repérera les dysfonctions et les corrigera afin de veiller au bon développement du bébé. Les nourrissons et enfants se présentant avec des troubles digestifs, des difficultés du sommeil, des troubles de ORL et une irritabilité générale, répondent usuellement bien et rapidement à un traitement ostéopathique.

RDV, ostéopathe, ostéopathie, Chatou


AVANT LA GROSSESSE

Consulter un ostéopathe avant la grossesse offre plusieurs perspectives.
Pour ainsi préparer le globalement le corps de la future maman à la grossesse, puis pour s’assurer de la bonne mobilité du bassin et de son contenu, afin que l’organisme puisse au mieux s’adapter aux changements à venir. En cas de difficultés de conception, d’infertilité fonctionnelle (c’est-à-dire sans cause apparente), ou simplement en prévention avant la grossesse, l’ostéopathie peut être une solution à envisager. En effet, la bonne mobilité de la structure (notamment le basin) est primordiale pour une bonne fonction des différentes viscères (utérus, trompes, ovaires, …).

 

AU COURS DE LA GROSSESSE

La croissance du fœtus et les sécrétions hormonales impliquent une transformation remarquable du corps de la future maman. L’ensemble des tissus de l’organisme doivent par conséquent s’organiser et s’adapter à la croissance de cet enfant. Toutes ces modifications physiologiques et mécaniques peuvent provoquer des maux pendant la grossesse : douleurs articulaires, sciatalgies, migraines, gastralgies, …

 

Quand consulter, motifs, ostéopathie, ostéopathe

Quand consulter un ostéopathe pendant la grossesse ?

  • Prévention : Suivi de la grossesse au cours des trois trimestres, préparation de l’accouchement …
  • Lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, douleurs pelviennes, pubalgies, sacralgies, coccygodynies (douleurs au coccyx) …
  • Sciatalgies, cruralgies, névralgies cervico-brachiales, …
  • Douleurs abdominales, constipation, ballonnements, reflux gastro-oesophagien, nausées et vomissements, contractures du diaphragme …
  • Douleurs thoraciques et intercostales, dyspnée, sensation d’oppression …
  • Angoisse, fatigue, troubles du sommeil, sensation de déprime …
  • Céphalées, migraines et certains vertiges
  • Troubles circulatoires (jambes lourdes, rétention d’eau, œdèmes …)

Le suivi ostéopathique pendant la grossesse permet donc au corps de la femme enceinte dans un premier temps de s’adapter au mieux à ces changements et dans un second temps de se préparer à l’accouchement. Il est donc conseillé de consulter un ostéopathe pendant la grossesse, afin de permettre à la mère et au bébé d’avoir la grossesse la plus épanouie possible, même en l’absence de douleurs ou troubles fonctionnels.

 

POST-PARTUM

 

La jeune maman récupère plus ou moins bien au niveau physique. Les conditions de grossesse et de l’accouchement, le nombre de grossesses, et l’état du plancher pelvien peuvent être à l’origine de déséquilibres dans l’organisme. La consultation ostéopathique post-natale est par conséquent nécessaire afin de rééquilibrer les structures perturbées et ainsi soulager les éventuels symptômes douloureux.

Pourquoi consulter un ostéopathe après la grossesse ?

  • Prévention : bilan post-partum, préparation à la rééducation périnéale …
  • Douleurs lombaires et pelviennes (sacrum, coccyx et périnée), dorsales et cervicales …
  • Incontinence urinaire et anale fonctionnelles
  • Dyspareunies (douleurs pendant les rapports sexuels)
  • Césarienne et péridurale, douleur au niveau de la cicatrice d’épisiotomie ou de la déchirure périnéale (travail des adhérence cicatricielles)
  • Baby blues, angoisse, dépression, fatigue …

C’est pourquoi il est donc préconisé de réaliser un bilan de post-partum, afin de s’assurer de l’intégrité des structures lombo-pelviennes qui sont souvent perturbées par la grossesse et l’accouchement. De plus, ce bilan permet de préparer le bassin et le périnée aux séances de rééducation périnéale à venir. Ceci permettra d’atteindre de meilleurs résultats et souvent plus rapidement.

RDV, ostéopathe, ostéopathie, Chatou


Enfants-adolescents-motifs-ostéopathie-ostéopathe

Chacune des activités de votre enfant influence son corps dans son ensemble et peut ainsi en perturber l’équilibre.
La croissance en elle-même, peut engendrer des perturbations si celle-ci se déroule trop rapidement ou de manière anarchique, fragilisant la structure musculo-squelettique.

L’enfant doit lutter contre ces différentes contraintes ce qui entraîne une grande dépense d’énergie et provoque de ce fait un état de fatigue favorable à l’apparition de signes tels des céphalées, des tensions musculaires ou encore de troubles du sommeil.

 

Quand consulter, motifs, ostéopathie, ostéopathe

Quand faut-il emmener votre enfant/adolescent consulter un ostéopathe ?

  • Prévention : bilan annuel, début d’activité sportive/pratique assidue d’un sport, premiers pas ..
  • Troubles de la statique : scoliose, attitude scoliotique, enfant qui ne se tient pas droit, port de semelles orthopédiques ou talonnettes …
  • Mal de dos, douleurs musculaires, ostéoarticulaires…
  • Troubles des cartilages de croissance (Osgood-Schlatter, Severs, Scheuermann…)
  • Tendinopathies (tendon d’Achille, coude, épaule…), douleurs des adducteurs et pubalgies …
  • Céphalées, migraines, troubles suite au port d’un appareil dentaire
  • Troubles de la digestion : douleurs abdominales, diarrhées, constipation, ballonnements, régurgitations, reflux gastro-oesophagien …
  • Stress, dyslexie, énervement, sur-excitation, troubles de l’attention
  • Troubles du sommeil
  • IMC (Insuffisance Motrice et Cérébrale)
  • Certains troubles auditifs et visuels fonctionnels
  • Affections ORL (otites, sinusites, rhinite, …), infections chroniques
  • Enurésie ou « pipi au lit »

 

LA STATIQUE

Les troubles de la statique chez l’enfant (comme une scoliose) sont le signe d’une mauvaise adaptation du corps. L’ostéopathe en trouve les causes, et corrige ces déséquilibres. Le suivi ostéopathique préventif tout au long de la croissance, permet d’éviter ces troubles de la statique et d’harmoniser le développement.

ORTHODONTIE

Les appareils dentaires, en prenant appui sur les structures crâniennes, la mandibule et les dents, peuvent provoquer des céphalées, des douleurs généralisées, des troubles de l’attention et de l’humeur … De manières générale, les troubles dentaires (qu’ils soient infectieux ou mécaniques type problème occlusal) ont un effet sur l’ensemble du corps.
Un suivi ostéopathique, certes en parallèle au traitement orthodontique, permet de soulager ces troubles et aide le corps à s’adapter à ces nouvelles contraintes. Pour ces raisons, le travail en collaboration de l’ostéopathe et de l’orthodontiste est pertinent.

SCOLARITÉ

Des désordres fonctionnels chez l’enfant peuvent être à l’origine de troubles de la concentration, d’agitation, d’énervement.
Le traitement ostéopathique, en soulageant ces tensions, peut apporter du confort et de la détente chez l’enfant et l’adolescent. En retrouvant l’apaisement, l’enfant est plus attentif et réceptif à son environnement extérieur.

 

RDV, ostéopathe, ostéopathie, Chatou


Adultes, ostéopathie, ostéopathe, motifs

L’ostéopathie présente des indications très nombreuses. La majorité des motifs pour lesquels les patients consultent sont de nature musculo-squelettique (troubles de la colonne vertébrale et des articulations, entorses, tendinites …) mais l’ostéopathie peut aussi prendre en charge bien d’autres symptômes.

 

Quand consulter, motifs, ostéopathie, ostéopathe

Des motifs qui peuvent vous amener à consulter un ostéopathe :

Système musculo-squelettique :

  • Mal de dos : lombalgies, dorsalgies et cervicalgies, torticolis, douleurs musculaires, tensions, arthrose (prévention/confort) …
  • Douleurs pelviennes : sacralgies, coccygodynies, pubalgies, dyspareunies …
  • Douleurs costales : musculaires et articulaires …
  • Tendinites : Golf elbow ou Tennis elbow (coude), tendon d’Achille …
  • Maladies des cartilages de croissance : Scheuermann, Severs, Osgood-Schlatter …
  • Troubles de l’articulé dentaires, douleurs de la mâchoire …
  • TMS (Troubles musculo-squelettiques)

Système vasculaire et nerveux :

  • Névralgies : sciatiques, cruralgies, névralgies cervico-brachiales, névralgies intercostales, névralgie d’Arnold, névralgie faciale …
  • Certaines paresthésies fonctionnelles
  • Migraines, céphalées, certains vertiges fonctionnels …
  • Fatigue, stress, anxiété, angoisse, nervosité/irritabilité …
  • Jambes lourdes, varices, troubles de la circulation sanguine, extrémités froides …
  • Dystonie neurovégétative

Système digestif et génito-urinaire :

  • Troubles digestifs : diarrhées, constipation, ballonnements, colites,  éructations, gazs, douleurs abdominales, sensation de brûlures épigastriques, hernie hiatale, colopathie fonctionnelle
  • Dysfonctions génito-urinaires : infections urinaires répétées, certaines incontinences urinaires ou anales, suivi de la grossesse et du post-partum, dysménorrhée, cycles irréguliers, certaines infertilités/hypofertilités fonctionnelles, dyspareunies, troubles de l’érection …
  • Troubles ORL : otites, sinusites, rhinites, acouphènes, certains vertiges fonctionnels …

Système psychique :

  • Stress, angoisse, anxiété, nervosité/irritabilité, sensation d’oppression
  • Troubles du sommeil
  • Fatigue chronique, troubles de l’attention

Séquelles de traumatismes :

  • Accidents de voiture (coup du lapin, perte de connaissance, douleurs résiduelles …)
  • Chutes (ski, équitation, accident de la vie quotidienne …)
  • Traitement post-chirurgical à distance (adhérences cicatricielles …)
  • Entorses et luxations

En l’absence de douleurs, il est par conséquent préconisé de consulter un ostéopathe afin de déceler d’éventuelles zones de faiblesse. Ces bilans permettent d’éviter l’apparition de dysfonctions voire de douleurs.

RDV, ostéopathe, ostéopathie, Chatou

 


SPORTIFS

Lors de la pratique d’un sport, le corps est soumis à de nombreuses contraintes, qu’il soit pratiqué en loisir ou de manière intensive. Toute restriction ou perte de mobilité des muscles, ligaments et articulations peut entraîner une altération des performances et de l’état de santé du sportif favorisant l’apparition de contractures, d’entorses, de déchirures ou encore d’inflammations locales et de douleurs chroniques.

Adopté par de nombreux sportifs de haut niveau, l’ostéopathe permet non seulement de soulager les douleurs en redonnant de la mobilité à l’ensemble de l’organisme, mais aussi de prévenir l’apparition de nombreux maux en réalisant un bilan régulier.
D’autre part, l’ostéopathie permet aux sportifs d’améliorer leurs performances en augmentant par exemple leur puissance ou leur capacité respiratoire, mais aussi en travaillant sur la souplesse articulaire et musculaire, permettant de gagner en aisance et en amplitude. Elle permet aussi de favoriser une meilleure récupération après l’effort en travaillant tant sur le système musculo-squelettique que sur les autres systèmes prenant en charge la récupération.

Quelques motifs pouvant amener particulièrement le sportif à consulter son ostéopathe :

  • Prévention : bilan, préparation compétition, avant le début d’une activité, amélioration des performances…
  • Douleurs de dos, scolioses, douleurs articulaires …
  • Antécédents de fractures, d’entorses, de chirurgies …
  • Entorses, tendinopathies
  • Douleurs musculaires : contractures, claquages, élongations, ruptures …
  • Pubalgies et pathologies des adducteurs …
  • Port de semelles orthopédiques
  • Essoufflements à l’effort, récupération difficile …
  • Périarthrites

RDV, ostéopathe, ostéopathie, Chatou

 


LE MONDE DU TRAVAIL

Quelque soit le métier, chaque actif passe quotidiennement de nombreuses heures dans la même position, ou à répéter le même mouvement.
Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) touchent toutes les professions, quelques soient les secteurs d’activité, et représentent plus de 80% des maladies professionnelles reconnues, et 80% des motifs de consultation d’ostéopathie et ville.

Les TMS résultent d’un déséquilibre entre les capacités fonctionnelles et les sollicitations professionnelles, notamment lorsque les possibilités de récupération ne sont pas suffisantes.
Ce sont donc des maladies multifactorielles dont la venue dépend de trois types de facteurs :

  • Biomécaniques : contraintes posturales, travail en force, port de charges lourdes, mouvements répétitifs, usage d’outils vibrants, travail au froid …
  • Psychosociaux et liés à l’organisation du travail : peuvent avoir des effets indirects l’exposition aux facteurs biomécaniques (climat de travail/qualité des relations avec les collègues ou avec la hiérarchie, horaires de travail, rémunération, temps de pause insuffisant …)
  • Individuels : comme par exemple l’âge, le sexe …

Par quels motifs de consultation s’expriment les TMS ?

Les TMS se manifestent par l’apparition de douleurs et autres gênes diverses.
Principalement : fatigue oculaire, troubles du sommeil, céphalées/migraines, mal de dos (lombalgie, dorsalgie,cervicalgie), raideur/tension du cou, douleur d’épaule, sciatalgie, fourmillements dans les doigts … sont les principaux troubles liés au travail sur lesquels l’ostéopathie peut agir.

L’apparition des premières douleurs et tensions doit inciter à consulter un ostéopathe qui effectuera un bilan complet. Il pourra alors redonner au corps sa capacité d’adaptation aux contraintes qu’il subit.

Le surmenage, outre l’appareil le système locomoteur, touche aussi à l’appareil psychique. Ainsi, peut se mettre en place un stress dit « chronique » nocif, pour lequel d’autres troubles, notamment digestifs peuvent s’ajouter. L’ostéopathie propose une réponse thérapeutique pour les patients souffrant des symptômes dus au stress chronique. Ainsi, le burn-out est aussi une pathologie pour laquelle l’ostéopathie peut apporter une réponse.

L’ostéopathie diminue de 20% le taux d’absentéisme dans l’entreprise et divise par six le nombre d’arrêt de travail (source osteofrance). Un traitement ostéopathique accompagné d’une bonne hygiène de vie assure le maintien de la santé et donc d’un état de complet bien-être mentale, physique et sociale. La prise en charge des TMS est donc un véritable enjeu, dans le bénéfice direct des employés (sur la santé et le bien-être) et de la direction (le bien-être des salariés et la réduction de l’absentéisme et des arrêts de travail).


HANDICAP

Notre corps est conçu pour bouger et lorsque la vie en a décidé autrement, il faut pouvoir trouver des solutions efficaces pour soulager le patient à mobilité réduite.

La diminution des mouvements due au handicap entraîne une altération des tissus, qui ne sont parfois plus nourris correctement (par un afflux vasculaire ou nerveux). Le corps cherchera des solutions pour palier à ces dysfonctions et entraînera l’apparition de nouvelles zones de restriction de mouvement pour ainsi entretenir un cercle vicieux.

L’ostéopathe va aider le corps à retrouver le plus de confort possible, en libérant les tissus altérés pour permettre ainsi au patient handicapé de récupérer un confort qu’il n’avait plus. Les troubles digestifs de personnes à mobilité réduite sont par exemple bien pris en charge par l’ostéopathie.

Il en va de même pour l’handicap mental. L’ostéopathe va favoriser la mise en place des différentes compensations organiques en aidant le patient à trouver un meilleur confort de vie, il sera détendu et sa nervosité amoindrie.

L’ostéopathie ne traite pas le handicap. Elle apporte une aide complémentaire qui doit s’inscrire dans un cadre interdisciplinaire dont nécessite le handicap. L’ostéopathie ne prétend aucunement avoir quelconque influence sur le handicap en lui-même mais il a la capacité d’aider le corps à mieux l’accepter.

 

 


Séniors, ostéopathie, ostéopathe, motifs

Avec l’âge, l’organisme perd de façon naturelle en mobilité : les ligaments perdent de leur élasticité, les cartilages s’usent et s’amincissent, les muscles perdent en force.
En traitant les dysfonctions de mobilités et donc en améliorant la mobilité générale du corps et la circulation générale du corps, l’ostéopathie peut venir à bout de nombreuses douleurs ou du moins les diminuer.

Des motifs qui peuvent vous amener à consulter un ostéopathe :

  • Douleur vertébrale
  • Névralgies : sciatalgie, cruralgie, névralgie cervico-brachiale, névralgie intercostale …
  • Douleurs pelviennes : sacralgies, coccygodynies, dyspareunies, troubles prostatiques et urinaires
  • Incontinences urinaires et anales fonctionnelles
  • Dysfonctions de la locomotion
  • Troubles digestifs : diarrhées, constipation, ballonnements, colites,  éructations, gazs, douleurs abdominales, sensation de brûlures épigastriques, hernie hiatale, colopathie fonctionnelle
  • Troubles du sommeil, déprime, dépression, angoisse, nervosité…
  • Douleurs articulaires (genou, hanche, coude, poignet…) et musculaires
  • Prévention
  • Maladies dégénérative : Parkinson, Alzheimer …

PATHOLOGIE

L’ostéopathie est un soutien de qualité auprès de personnes atteintes de pathologies lourdes.

L’ostéopathe veille à éliminer les divers troubles qui pourraient affaiblir grandement une personne souffrante. Le suivi ostéopathique permet alors d’améliorer la qualité de vie du patient, de lui apporter du confort au quotidien, et de l’aider à retrouver des ressources et de l’énergie pour se battre contre sa maladie.

L’ostéopathie est avant tout préventive : il faut donc éviter la perte d’autonomie dans les gestes de la vie quotidienne, fréquente en gériatrie. Par conséquent, il est évident que l’ostéopathe peut apporter une importante « plus-value » pour la santé, en gériatrie et notamment aux patients atteints de la maladie d’Alzheimer et démences apparentées, en travaillant en corrélation avec une équipe médicale et paramédicale.
Le rôle d’un ostéopathe se trouve aussi dans le fait d’apporter des soins thérapeutiques non chimiques et de limiter la prise de médicaments ponctuelle liée par exemple aux troubles passagers du transit.

RDV, ostéopathe, ostéopathie, Chatou

Si toutefois vous vous posez davantage de questions, je vous invite à vous rendre ici.